Finalement, ça va pas, je procrastine

Hello tout le monde,

J’ai écrit un billet faisant référence à ma procrastination, celle que je subis en ce moment.
Que vois-je le lendemain ? Une news sur la “procrastination” dans mon fil RSS.

Heureux hasard (oui j’utilise quiterss, et c’était dans le flux de “HackerNews” )

Bien évidemment que je l’ouvre ce lien.

Déjà pour commencer, la procrastination est le contraire de la motivation. Celle-ci survient lorsque l’on dépasse le stade de l’anxiété, angoisse vis à vis d’une tache/situation ou l’on se sent incompétent/pas à niveau.
On se sent comme au pied d’une montagne, on sent que l’on ne peut pas avancer et on se laisse submerger par la situation. C’est limite de la resignation comme je le comprend. Situation n’engendrant que des émotions négatives vis à vis de soi. Au final on ne fait rien, on n’avance pas.

Forcement, j’étais pas dans le bon chemin en me “motivant”

On ne peut vaincre visiblement, la procrastination avec de la simple motivation.
Moins l’on sait gérer ses émotions, plus l’on aura tendance à se laisser aller vers la procrastination.

En gros faut que j’apprenne à gérer mes émotions, c’est pas nouveau ça… Ce leitmotiv, je le retrouve de partout dans toute les situations de la vie… Gère tes émotions que l’on me dit !
Il faut changer de rythme de vie, d’habitudes. Si l’on procrastine, c’est que quelque chose nous détourne de notre chemin. Il ne suffit pas de s’armer de motivation, en gros dans mon précédent billet, je faisais clairement fausse route. La loose !

J’ai beau me motiver si je change pas certaines choses dans mon quotidien, cela reviendra.

Du changement est requis

Il faut absolument que j’apprenne à vivre en rythme. Je fais parti de ces gens qui peuvent se laisser aller facilement, je perd vite l’appétit à la moindre chose, je ne dors plus trop aussi ou alors un sommeil de piètre qualité.

Oui mes émotions me contrôlent …. Pourtant j’estime être rationnel.

Fin bref pas la joie

Clairement vivre à deux avec ce boulet émotionnel, c’est dur. Et c’est pas comme si c’était mon seul défaut…
Je le vis plus ou moins bien actuellement alors que je suis seul… (oui en Décembre une relation de 5ans s’arrêtait pour moi, ça aide à la remise en question aussi).
Ce que j’en conclu vis à vis de ma personne, est qu’il faut que j’apprenne à accepter les événements, de tout types.
Apprendre à vivre avec ses émotions au lieu de les refouler.

Doctissimo’s Level Sorry

The End

@++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =